Quiche Lorraine, what else ?

Vous êtes fan de quiches ? Ca tombe bien ! Moi aussi !

Le principe est simple : une part de quiche, une portion de salade à côté et voilà le repas est servi. Une fois de plus, je vous propose une recette simple et pratique.

Allez, hop, hop, on est parti !

20160108_194855.jpg

Dans mon panier pour une quiche

Pour la pâte brisée

250g de farine

150g de beurre froid

5cl de lait

1 pincée de sel

Pour la garniture

100 g de lard gras ou de lardons

250 g de crème fraiche

3 oeufs

100g d’emmental râpé

Sel, poivre

Et maintenant ?

Pour la pâte

Coupez le beurre en petits morceaux. Dans un saladier, versez la farine, le beurre et le sel. Du bout des doigts , amalgamez le beurre et la farine jusqu’à obtention d’un sable homogène de couleur jaune.

Liez alors rapidement votre pâte avec le lait.

Roulez là ensuite en boule, emballez-la dans un film alimentaire, puis laissez reposer la pâte 1h au réfrigérateur.

Sur le plan de travail fariné, étalez la pâte sur une épaisseur de 3 mm et garnissez en un moule à tartes.

Pour la garniture

Pendant que votre pâte brisée est au frais, coupez le lard en dés et faites les revenir à feu doux dans un peu de beurre.

Mélangez au fouet la crème et les œufs.

Assaisonnez le mélange avec du sel et du poivre.

Incorporez ensuite le fromage.

Pour la cuisson

Préchauffez le four à 200°

Faites cuire la pâte à blanc pendant 20 min en la recouvrant de papier sulfurisé et légumes secs *

Retirez le fond du four, enlez le papier sulfurisé et les légumes secs.

Répartissez les dés de lard sur le fond et versez la masse de crème par dessus.

Enfournez à nouveau pour 25 minutes environ.

20160108_194940.jpg

Mes trucs et astuces

*Poser des légumes secs (ex: 500g d’haricots) sur la pâte brisée permet de la cuire à blanc sans qu’elle ne se déforme.

Parfois, j’assaisonne ma pâte brisée avec des herbes de Provence ou du basilic séché ou de l’ail semoule lors de sa préparation. C’est un plus.

Vous pouvez ajouter à la crème, de la ciboulette finement ciselée ou des oignons finement hachés et revenus à la poêle.

MlMmMmmmM

Granny ou Golden: Chaussons fourrés au saumon

Je succombe encore à la facilité avec cette recette, numéro une de mes périodes de révisions lorsque mon attrait pour la gourmandise devait pactiser et trouver un compromis avec ma bonne conscience qui me rappelait à mes obligations.

Alors je la partage avec vous, pour ces soirées où il vous faut quelque chose de vite fait mais de bon.  Hop, c’est parti !

20160723_212634.jpg

Dans mon panier pour 2 personnes

1 pâte feuilletée pré-étalée (ou faite maison)

1 petite courgette

65 g de saumon fumé

1 pomme fruit

Sel, poivre

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

1 jaune d’œuf

2 cuillères à soupe d’eau

Et maintenant ?

Préchauffez votre four à Th 6

Pelez puis découpez en petits dés la courgette et la pomme.

Faites revenir à feu doux dans une poêle, les dés de courgette avec l’huile. Assaisonnez avec le sel et le poivre.

Découpez votre pâte feuilletée en 2 parts égales.

Disposez un peu de saumon, de courgettes et de pommes sur la moitié inférieure de chacune des 2 parts de pâte feuilletée.

Rabattez le pan libre sur celui garni et collez les bords en les pressant l’un contre l’autre avec les doigts.

Délayez le jaune d’œuf avec l’eau.

A l’aide d’un pinceau (ou avec une cuillère),  peindre les chaussons avec le jaune d’œuf.

Enfournez jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit bien dorée.

Dégustez accompagné d’une salade verte.

20160723_212644.jpg

Mes trucs et astuces

Voici une recette qui se décline pour l’apéritif également. Voir la recette des pastels (ici) pour faire des chaussons de plus petite taille.

 

Lil’thing : Burger et paresse !

Dans la catégorie, « les recettes qui vous sauvent votre diner quand vous avez trop la flemme le soir en rentrant du boulot  » voici ma recette de burgers fait maison que j’ai donc appelé lil’thing (contraction de little thing) car vraiment très simple à réaliser.  Ce n’est pas de la grande cuisine, mais c’est de la bonne cuisine et une « burger party » pourrait également être le thème de votre prochaine soirée d’anniversaire. Aha ! Pensez-y !

J’en profite pour tordre le coup à certaines idées reçues. NON , burger ne rime pas avec Junk food. Attention juste à ne pas rajouter frites + ketchup + Mcflurry kit kat caramel + soda 33cl. Aha ! Vous vous reconnaissez dans ce menu ? Eh ben, c’est là tout le problème car en soit, le burger en lui même constitue un repas complet.

Assez de blabla maintenant et top chrono !

20160724_130015.jpg

Dans mon panier pour 4 burgers

4 pains briochés *

4 steak de boeuf

1 boite d’aïoli

Du ketchup

Laitue

4 tranches d’emmental

Oignons frits

Mélange de graines (style croque-vital)

Sel, poivre, mélange d’épices Eboni tentation de Moriba

10 feuilles de menthes

Et maintenant ?

Commencez à faire cuire les steaks dans une poêle après les avoir assaisonnés.

Pendant ce temps, toastez les buns au grille pain.

Pour l’assemblage, mettez de la sauce aïoli sur le buns du bas, du ketchup sur celui du haut et garnissez du bas vers le haut en disposant :

bun inférieur – feuille de salade – mélanges de graines – steak – oignons frits – tranches d’emmental – feuilles de menthe ciselée -bun supérieur.

20160711_202543.jpg

Mes trucs et astuces

*Les pains à burgers sont des pains briochés.

Je me procure les miens à la boulangerie Marie Blachère. On en trouve également en supermarché , moins bons à mon avis. Et on peut en faire soi-même à condition de ne pas avoir la flemme.

 

SOS Chaleur intense ! Le Tzatziki à la rescousse !

Quand le thermomètre bat des records de température, que votre langue devient rôtie de déshydratation, que votre peau prend l’aspect d’une feuille de laitue longtemps abandonnée à elle même, que la chaleur est entrain de vous faire passer en mode « chat sauvage »,  et pire encore :  que vous êtes sur le point de regretter le départ de l’hiver ou de l’harmattan… faites comme moi ! Appelez le dieu grec Tzatziki à la rescousse !

Voilà la technique pour l’invoquer !PhotoGrid_1468043232987.jpg

Dans mon panier pour 2 gros déshydratés

1 concombre bien frais

2 ails

10 à 15 feuilles de menthe fraiche

1 pot de yaourt grec

Du sel

Et maintenant ?

Epluchez le concombre et découpez le en petits dés.

Dans une passoire, mettez les dés de concombre et salez les correctement. (environ 5 pincées de sel pour ma part)

Laissez égoutter environ 5 minutes. Pendant ce temps, ciselez finement la menthe et hachez très finement les ails.

Pour finir, réunir tous les éléments ensemble c’est à dire les dés de concombre, l’ail, la menthe et le yaourt grec et mélangez.

Servir frais accompagné de toast de brioches.

PhotoGrid_1468043083246.jpg

Hello Nuoc-mâm – Poulet crémeux aux champignons, tagliatelles de courgettes

Des fois, substituez un ingrédient par un autre peut avoir du bon. Voici une recette de poulet crémeux fait à partir de la sauce pour nems. L’histoire d’une erreur qui s’avéra être une bonne surprise au final !

20140430_151700

Dans mon panier pour 2 personnes
-200g de champignons de paris
-2 carottes
-1/2 oignon haché finement
-1 cuillerée à café de jus de citron
-persil frais
-2 morceaux de poulet
-140ml de bouillon de poulet
-1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
-1 cuillerée à soupe de paprika
-sel, poivre
-70ml de lait demi-écrémé
-10g de beurre
-2 cuillerée à soupe de sauce nuoc-mâm
-1 cuillerée à café de farine

Maintenant, ça mijote !

Rincez le poulet.
Faites chauffez l’huile dans la poêle et saisissez le poulet à feu vif.

Hachez l’oignon et faites le fondre avec le poulet lorsque celui-ci est assez doré. Laissez cuire 5 minutes à feu moyen.

Ajoutez le beurre, laissez fondre et versez les champignons préalablement lavés et coupés en lamelles. Laissez cuire 5 minutes.
Coupez les carottes en rondelles. Ajoutez-les au mélange puis mettez le paprika, la sauce nuoc-mâm et le bouillon. Réduisez le feu et laissez mijoter 20 minutes à couvert.

Mélangez le lait et la farine, versez ce mélange sur le poulet. Continuez la cuisson 15 minutes de plus à couvert.
Rectifiez l’assaisonnement et servez accompagné de tagliatelles de courgettes.

Mes trucs et astuces

-Pour réaliser des tagliatelles de courgettes, détaillez au couteau une courgette dans le sens de la longueur pour obtenir des lamelles d’épaisseur pas trop fine. Puis faites revenir ces lamelles dans une poêle avec une noisette de beurre jusqu’à ce qu’elles soient fondantes (environ 2-3 minutes) sans oubliez de les saler et/ou poivrer.

20140430_151332

La Valse Sweet & Salty – Salade de crevettes et jambon, Granny, cocktail à l’aïoli

Je plaide coupable, oui je l’avoue ! J’aime le sucré – salé ! Voici donc à nouveau une recette sweet & salty  avec une sauce à l’aïoli qui vient relever comme il faut, l’ensemble ! Allez on lance son minuteur, c’est parti pour 10 minutes chrono et même moins !

20140505_213914

Dans mon panier pour 1 personne (et une petite salade)

-Concombre :1/2
-Pomme : 1
-Citron: 1
-Crevettes: la quantité souhaitée (environ 5 crevettes)
-Jambon: 1 à 2 tranches
-Huile d’olive
-Sel, poivre
-Ketchup
-Sauce Aïoli

 

Maintenant ça mijote !

Zestez finement la moitié du citron.

Décortiquez les crevettes et arrosez-les de jus de deux cuillerées à soupe de jus de citron.

Pelez le concombre et coupez le en grosses rondelles (cf photo), retirez à l’aide du manche d’une cuillère à café les pépins.

Coupez en fines rondelles, à l’aide d’une mandoline, la pomme.

Préparez la sauce cocktail en mélangeant 3 cuillerées à soupe de sauce aïoli avec une cuillerée et demi à soupe de ketchup.

Dressez sur une assiette en garnissant les rondelles de concombre de sauce cocktail puis ajoutez les rondelles de pommes, le jambon coupé en tranches et les crevettes. Parsemez l’ensemble de zeste de citron.

20140505_213922

Le printemps Inca – Salade de Quinoa, gingembre, jambon, persil et Granny!

J’ai connu le quinoa au détour d’un rayon de supermarché, alors que j’étais à la recherche de nouveaux goûts. Entre lui et moi, ça a été le coup de foudre immédiat. De mauvaises langues ont essayé de m’éloigner de lui en me disant « mais il n’a aucun goût! », mais que nenni. Après l’avoir cuisiné chaud dans ma recette au lait de coco, curry et sauté de porc dont je vous parlerai dans un autre article, je me suis lancée dans l’aventure du quinoa froid, motivée par l’idée de faire comme un « taboulé ».  Allez, à votre tour de sauter le pas !

20150429_183139

Mes courses pour 4 personnes

 

 

PhotoGrid_1430563158192

Mon panier

-Quinoa ou duo de quinoa/boulghour
Bouillon de légumes
Huile d’olive
Sel, poivre
Gingembre : 1
Bouquet de persil : 1/2
Tomates cerises
Radis: une dizaine
Concombre : 1
Pommes type Granny Smith : 2
Poivron rouge: 1/2
Dés de jambon : 200g

Maintenant ça mijote !

Commencez par faire cuire le quinoa en suivant les instructions au dos du paquet mais en rajoutant 1 cube de bouillon de légumes dans l’eau.

Une fois cuit, laissez refroidir.

Pendant ce temps, ciselez finement le persil, hachez le gingembre, découpez en rondelles le concombre et les radis, en dés le poivron rouge et les pommes.

Assaisonnez le quinoa froid en rajoutant 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive puis rectifiez l’assaisonnement à votre goût avec du sel et/ou du poivre.

Rajoutez l’ensemble des éléments au quinoa avec les dés de jambon et les tomates cerises (éventuellement coupées en deux).

Mettre au réfrigérateur une petite heure et servir frais accompagné de la sauce de votre choix.

Mes trucs et astuces

-Le quinoa a besoin de bien être assaisonné pour avoir bon goût, ne négligez donc pas cette étape clé.

-J’accompagne volontiers cette salade d’une vinaigrette au vinaigre balsamique, parfois avec celle au vinaigre balsamique et tomates séchées, ou pour plus de douceur d’une sauce un peu sucrée mais bien entendu le choix de la sauce relève du goût personnel.

Far breton

Depuis le passage de deux amis bretons chez moi qui m’ont fait découvrir des spécialités locales, je me suis intéressée de plus prêt à cette région que je ne connais pas des masses. Zoom sur la Bretagne donc et son emblématique Far breton. J’ai essayé de trouver une authentique recette même si dans celle que je vous propose, il y’a des fruits tandis que traditionnellement, il n’y en a pas.

Hop! Enfilez vos tabliers, on va le faire ensemble ce farz forn!! ( = far breton en langue bretonne)

IMG_20150507_121455

Mon panier

-250g de farine
-200g de sucre
-4 oeufs
-750ml de lait frais entier
-50g de beurre salé (ceci n’est pas un vain mot; j’insiste sur le fait que le beurre doit être salé)
-Fruits (pruneaux ou autre marinés dans du rhum) optionnels

 

Maintenant ça mijote !

Préchauffez le four à 160°C.

Battez au fouet le sucre et les œufs entiers dans une jatte.
Ajoutez la moitié de la farine et bien mélanger pour éviter les grumeaux.
Ajoutez un tiers environ du lait et continuer de bien mélanger.
Ajoutez le reste de la farine et mélangez.
Rajoutez le reste du lait.
Étalez à la main 15g de beurre salé dans un plat en terre cuite.
Versez la pâte dans le plat puis rajoutez si vous le souhaitez les pruneaux ou les raisins.
Ajoutez le reste du beurre salé coupé en fines lamelles sur la surface de la pâte.

Enfournez pour une heure.

Dégustez froid.

Mes trucs et astuces

-Je ne saurais que trop insister sur le fait qu’il faille du beurre salé et non pas du beurre doux.

-Lors de la cuisson, le far gonfle gonfle de manière impressionnante. Ceci est totalement normal, il retrouvera son épaisseur définitive, somme toute assez fine (entre 1-2cm) après cuisson.

Crumble pommes caramélisées oranges !

Un dessert définitivement des plus sexy, le crumble ! C’est du croquant puis du moelleux, une gamme d’associations de saveurs que l’on peut décliner à l’infini et un temps de réalisation minime.  Je réalise ici ma version du crumble avec une pâte à base poudre d’amande, ce qui rajoute une bonne dose de pep’s à l’ensemble !

IMG_20150503_180309[1]

Mon panier pour 4 personnes (fonction de la taille de vos ramequins aussi; les quantités suivantes sont celles adaptées à mes quatre petits ramequins à moi)

-2 pommes
-1 orange
-Beurre demi-sel
-100 g de cassonade
-100 g de farine de blé
-100g de poudre d’amande

Maintenant ça mijote !

Pour la garniture

Pelez les pommes et découpez les en morceaux.

Pelez à vif les oranges et levez les quartiers.

Dans une poêle chaude, faites fondre 25g de beurre et rajoutez les morceaux de pommes.

Laissez cuire en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les pommes deviennent fondantes (à votre goût) et rajoutez à ce moment les quartiers d’orange et 25 g de sucre cassonade.

Faites caraméliser à feu moyen puis retirez du feu.

Pour la pâte à crumble

Dans un cul de poule (ou tout autre récipient assez creux pour permettre de bien mixer les éléments), mélanger la farine, les 75 g restants de sucre cassonade, la poudre d’amande et le beurre pommade*. Travailler l’ensemble jusqu’à obtenir de grosses miettes

Préchauffez votre four à th°6

Garnissez vos ramequins de la garniture puis d’une couche généreuse de miettes.

Enfournez jusqu’à ce que les miettes aient fondues et forment une jolie couche dorée.  (environ 15-20 minutes)

Parfait, vous pouvez maintenant déguster!

Mes trucs et astuces

*Beurre pommade = beurre mou. Il suffit de sortir votre beurre du réfrigérateur et de le laisser à température ambiante pour qu’il ramollisse.

« Crumble, je le mange chaud ou tiède? »

Les deux sont possibles. Il s’agit d’une question de goût personnel. Essayez les deux et voyez ce qui vous convient le mieux. Chaud, vous pourrez y rajouter une petite boule de glace vanille. Tiède ou froid, vous pourrez l’accompagner d’une crème anglaise chaude.

The Speed Dating Salad – Poivrons et raisins rouges

Quand les poivrons rencontrent des raisins, cela donne une salade fraiche et goûtue que je vous propose de découvrir ici !

PhotoGrid_1429455803905[1]

Mon panier pour 1 personne (et une grosse salade)

 

-Pousses d’épinard (vendues aussi en sachets individuels au rayons frais salade du supermarché)
-1 concombre
-1 petite grappe de raisins rouge
-1 poivron vert
-1 poivron jaune
-1 tomate
-Du Comté ou de l’emmental non râpé
-Sel, poivre
-Huile d’olive

Maintenant ça mijote !

Découpez le 1/4 de chaque poivrons en lamelles, la tomate et le concombre  en rondelle, le fromage en dés.

Coupez les raisins en deux et épépinez les.

Assaisonnez les pousses d’épinard avec un filet d’huile d’olive,un tour de moulin de poivre et quelques pincées de sel.

Rajoutez les autres éléments (tomates, concombres, raisins, poivrons vert et jaunes et fromage) aux pousses d’épinard.

Bon appétit !

Mes trucs et astuces

Cette salade allie des tonalités assez douces et sucrées. Twister le tout en l’accompagnant d’une vinaigrette au piment (recette sur le blog dans quelques jours) ou d’une sauce au vinaigre balsamique pour rajouter une once d’amertume.